Participez gratuitement et de chez vous aux satsangs à distance

Voir la date du prochain satsang à distance



Posts in Category: Poésie

Poésie, poèmes, art poétique… mais pas de slam (poésie orale) qui a sa propre rubrique
\/
Pour laisser un commentaire, il vous suffit de cliquer sur le titre d’un article puis de vous rendre à la fin du texte.

Henri Gougaud, auteur, conteur et chanteur poète

Surtout connu comme conteur et écrivain – il a par exemple écrit des romans tels que Bélibaste ou Les sept plumes de l’aigle, biographie romancée du shaman amérindien Luis Anza (vous pouvez le feuilleter sur Amazon) – Henri Gougaud est aussi auteur-compositeur-interprète.

On lui doit notamment les paroles et la musique de Paris ma rose, dont Serge Reggiani est l’interprète le plus connu mais qu’Henri Gougaud a aussi chanté lui-même, et nombre d’autres textes magnifiques comme en témoignent ces deux “poésies musicales” :

 

Quand tu sentiras ton cœur battre de mon amour

Quand tu sentiras se lever sur ton cœur
le vent du changement
tu seras tenté d’y résister
pourtant ce vent, c’est la vie
contre laquelle tu ne peux rien
qui veut t’emmener à travers toi
jusqu’à moi

Quand tu sentiras souffler le vent dans ton cœur
tu seras tenté de tenter d’y résister
mais laisse-le t’emmener au-delà de tes petits travers
malgré toi
jusqu’à moi
car tu ne peux rien contre l’amour que J’ai pour toi

Quand tu le sentiras se lever sur ton cœur
abandonne-toi à mon souffle aimant
car cet élan qui te traverse
plus fort que tu ne crois
plus doux que tu n’as crains
cherche à t’emmener
par tes chemins de traverse
jusqu’à moi

Quand tu sentiras ton cœur battre de mon amour
abandonne-toi
car cet incompréhensible élan qui te traverse
c’est le désir que tu as de moi
c’est la joie que j’ai d’être toi

© : Stéphane Vid Pautrot
Merci de ne pas reproduire.

Éternité

Dans cet espace aride et fécond
où ciel et terre se marient
ciselant la pensée
et labourant les cœurs

j’ai perçu
venu du néant
l’appel des géants

 J’ai cultivé l’intention de Te connaître

et je suis mort
l’espace d’un instant

Alors du sang blanc de mes anciens tourments
a jailli un nouvel élan
qui m’a fait éclore au pays
où le temps

jamais ne naquit

© Stéphane Vid Pautrot
Merci de ne pas reproduire.