Méditations guidées : attention à l’hypnose !

Dans cette vidéo, j’attire votre attention sur le fait que certaines méditations guidées relèvent plus de l’hypnose que d’une réelle prise de contact avec soi et je vous indique comment repérer les suggestions hypnotiques.

2 Comments

  1. Répondre
    Doriane 22 juillet 2019

    Merci beaucoup d’avoir ainsi fait le point sur un sujet essentiel, et pour votre invitation au discernement !
    La distinction que vous proposez est très claire.

    N’y a-t-il pas cependant un type de méditation guidée qui combinerait les deux caractéristiques ?
    Un discours en forme de commentaire sur ce qui est en train d’être ressenti (par l’instructeur comme par les participants) est-il forcément inductif, hypnotique ?
    Il me semble qu’il peut être là “en plus” d’un travail énergétique véritable – peut-être pour rassurer les gens qui ont moins naturellement de ressentis, justement.

    Autre question : si une méditation vidéo produit son effet (énergétique) même lorsqu’on a coupé le son, est-ce un bon critère pour éliminer la piste de l’hypnose ?

    • Vid
      Répondre
      Vid 24 juillet 2019

      Il me semble avoir déjà répondu à votre première question dans la vidéo mais, puisque vous cherchez des arguments : comment l’instructeur peut-il savoir ce que ressentent tous les participants… en même temps ?
      Vous partez du principe que l’instructeur connaît la réalité et que la réalité est absolue mais, Maharishi nous l’a souvent répété, la connaissance est différente à différents niveaux de conscience.
      Voilà pour l’effet immédiat d’une méditation guidée avec expansion de conscience suggérée.
      Quant à l’effet à long terme, si vous parlez suffisamment souvent de trigonométrie et d’équations du second degré à un enfant de quatre ans, il finira sans doute par être capable de faire de beaux discours qui sentent bon les mathématiques – enfin, pour ceux qui aiment l’odeur des maths… 🤓 – mais saura-t-il pour autant compter ?
      Je vois ainsi parfois des gens qui ont des discours “spirituels” très bien ficelés mais sans rapport avec leur réelle qualité de conscience / présence. À l’inverse, je rencontre toujours avec joie des personnes qui n’ont aucune connaissance en matière de spiritualité – voire aucun intérêt pour la spiritualité – et dont la qualité de présence est magnifique.

      Deuxième question : à moins d’essayer l’hypnose en langue des signes ? 😋
      Mais le support de la voix ne relève pas forcément de l’hypnose : de nombreuses personnes ne supportent pas le silence et se sentent mieux en écoutant quelque chose, ne serait-ce que de la musique. Ce sont des personnes qui ne savent pas transcender. L’esprit est attiré par ce qui lui procure plus de plaisir et un support audio n’est supérieur qu’à un silence de surface, d’autant moins agréable que l’on cherche à le contraindre. Lorsque l’esprit sait comment plonger dans sa propre profondeur, rien n’est plus délicieux que la douce mélodie du Silence.
      Par ailleurs, la voix peut mettre en contact avec l’état de conscience de l’orateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 3 =