Soyez vous-mêmes

Nombre d’éveillés passent leur temps à vous dire que tout est spirituel, qu’il n’y a pas de séparation entre spiritualité et quoi que ce soit qui serait “non spirituel” mais, la plupart du temps, leur site ne traite que de ce qui est étiqueté comme spirituel.

De même, la plupart des éveillés vous disent que la personne n’existe pas, que la personne n’est qu’une illusion mais ils se cachent derrière une façade considérée comme spirituelle et qui n’a rien à voir avec leur quotidien en privé. Ils vous racontent ainsi volontiers qu’ils n’ont aucun problème, que rien ne peut les faire souffrir ou qu’ils sont en conscience d’unité (je rigole bien fort !) Pourtant, n’importe quelle personne qui a eu la chance d’approcher un authentique maître sent bien qu’il y a un monde entre la profondeur de sa présence et celle des éveillés occidentaux.

Si je respecte le choix de se focaliser uniquement sur la spiritualité, je reconnais pour ma part sans complexe que j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, la philosophie spirituelle m’ennuie et je ne fais réellement aucune distinction entre les différents aspects de ma vie : j’enseigne la méditation, je partage l’art qui me plaît, je slame, je témoigne de mes difficultés pour me libérer des traumatismes causés par mon pervers narcissique de père (voici l’occasion de dire encore une fois Papa, je te pardonne), j’ai une rubrique “humour”… bref, mon blog me ressemble ou, dit autrement, il est le reflet de la conscience telle qu’elle se vit, voit le monde et s’exprime depuis cette espace particulier qui continue à être moi tout en ne l’étant plus.

En plus d’être drôle, ce sketch de Florence Foresti illustre bien mon propos en rappelant que même si nous sommes tous différents, nous sommes aussi très semblables : Isabelle Adjani est comme tout le monde, Eckhart Tolle est comme tout le monde (vous savez qu’il a un chien ? Ah, bon, il ne passe pas ses journées assis sur son canapé, à contempler le mur ? Eh non, et cela ne l’empêche pas d’être le plus grand des enseignants occidentaux), le couillon que je suis est comme tout le monde.

Si tous les éveillés du monde ne faisaient rien d’autre que de parler d’éveil, nous n’aurions pas intérêt à ce que trop de gens accèdent à l’éveil sinon, vivre sur Terre deviendrait vite ennuyeux… et nous mourrions tous de faim.

L’éveil ne doit pas empêcher de faire tourner la Terre, qu’il s’agisse de cultiver des tomates, pétrir du pain, travailler comme magasinier au supermarché du coin… ou être un immense interprête – comme Demis Roussos qui vivait un profond niveau d’éveil, le ressentez-vous ?


 Demis Roussos, un roc de Silence. Et pourtant, il chante 😉

Bref, l’éveil n’est pas un prétexte pour ne pas être soi-même. D’ailleurs, ce à quoi nous invitait le plus souvent Maharishi les derniers temps où je vivais auprès de lui était : “Be yourself” : Soyez vous-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 7 =